novembre 04, 2021 6

Le bouddhisme est une religion et une philosophie fondée en Inde au Vèmesiècle avant Jésus Chris suite à l’éveil du Bouddha. Après le décès du Bouddha, des conflits ont fait apparition au sein des communautés de moines et ont donné naissance à de multiples écoles.

Même quand Bouddha était encore en vie, les écoliers s’abordaient déjà à propos de l'interprétation à faire passer à tel ou tel de ses enseignements. Ces conflits prirent encore plus de masse après sa mort et l'histoire du bouddhisme archéen est celui de luttes idéologiques, que des conclaves essaient d'atténuer.

Le bouddhisme, l’une des religions la plus répandue dans le monde, a beaucoup évolué depuis l’époque de son fondateur, le Bouddha. Son précepte a ainsi pris des teintes et des tournures diverses selon les régions où il a été propagé.

De nos jours, le bouddhisme se morcèle en trois (3) courants principaux qui sont le Theravada (ou le « Petit Véhicule »), le mahayana (ou le « Grand Véhicule ») et le Vajrayana (ou le « Véhicule de Diamant »).

Les trois (3) principaux écoles du Bouddhisme

 Les trois (3) principaux écoles du Bouddhisme

 

1.      La discipline Theravada

 Theravada

Cet enseignement est le principal courant de bouddhisme en Asie du Sud et du Sud-Est. Le bouddhisme Theravada se veut l’héritier du prône originel du Bouddha. C’est donc la mouture modernisée mais la forme la plus orthodoxe du bouddhisme. Aussi appelé bouddhisme hinayana (ou le « Petit Véhicule »), il serait le Bouddha-Dharma pure et simple. Ce nom lui est attribué parce qu’il semble avantager l’acquittement personnel et le salut par l’effort individuel. C’est l’analyse qu’en font les disciples de l’école mahayana ou le « grand véhicule ».

Les sectateurs du Theravada reconnaissent comme seul texte sacré le Canon Pali. Il est considéré comme le seuil le plus ancien sur les enseignements et la vie du Bouddha par l’ensemble du cartel bouddhique. Cet enseignement est la « voie des anciens » proposant une discipline traditionnelle pour avancer sur la "voie de l'Eveil". Il y convient que la phase de perfection ultime (ou le nirvana) se traduit par le détachement de tout lien de souffrance ou de désir.

Le but du Theravada est de s’absoudre du samsara, le "cycle des renaissances". Avoir le salut signifie être délivré d'un monde terrestre acculé à des réalités "phénoménales" ou "impermanentes".  Ainsi, les alchimistes de cet enseignement envisagent que seuls ceux qui se sont intronisés dans un mode de vie monastique, et adoptent la méditation sans référence, peuvent arriver à l'Eveil.

D’après ce courant, trois (3) moyens persistent afin d’atteindre l’éveil. Ces trois (3) moyens sont :

  • le véhicule des allocutaires : il convient d’écouter l’enseignement du Bouddha,
  • le véhicule des ascètes : ce sont ceux qui aperçoivent la voie par eux-mêmes dans le silence,
  • les Bouddha absolus : ce sont ceux qui s’éveillent par eux-mêmes et transmettent la voie aux autres.

Cette doctrine est une forme de bouddhisme mandarinal s’adressant avant tout aux moines. Les adeptes de cette école développent la spiritualité du « non-attachement » s’interdisant toute activité du monde. Pour exercer ce particularisme, ils ne travaillent pas, ne perçoivent pas d’argent, ne préparent pas leurs repas. Chaque matin, ils sortent pour solliciter leur ration et dépendent intégralement de la population.

2.      La discipline Mahayana

 La discipline Mahayana

Le bouddhisme Mahayana fait aussi parti des grandes écoles du bouddhisme (ou le « Grand Véhicule »). Il enseigne sur la libération universelle de tous les êtres, incluant à l’aide du « Petit Véhicule ». Cette école est née en Inde vers l’ère chrétienne, indiquée comme le bouddhisme « du Nord » : dès le Iersiècle celui de la chine, VIème siècle de la Corée, du Japon et d'une partie du Vietnam. Cette amélioration de l’apologue primitif est basée sur la notion de bodhisattva (ou « l'être voué à l'Eveil »). Cette notion vise  à abandonner  son propre nirvana pour accomplir au plus haut degré le devoir d’aumône et conduire à la rédemption de tous les êtres. 

Dans cet enseignement, la bienveillance,  l’amour,  et la compassion sont aussi copieux que la compréhension tréfonds du monde. Il y a certains points qui diffèrent l’école Mahayana du Theravada qui sont les suivants :

  • le Theravada s’appuie sur le Canon pali, alors que le Mahayana s’appuie sur des sutras tardifs,
  • le Theravada ne reconnaît que le seul Bouddha Gautama ou Shakyamuni, alors que le mahayana croit que le Bouddha est présent sous différentes formes, donnant naissance à un panthéon fortement inspiré par les cultures locales,
  • contrairement dans le Theravada, chaque disciple porte en lui la même capacité d’éveil que le Bouddha dans le Mahayana
  • l’essentiel dans le Theravada est de maîtriser son mental de façon silencieuse et personnelle, et s’aider d’instruments extérieurs comme les cloches, tambours, mantras, etc. peut se faire dans le Mahayana,
  • le Theravada revendique sur la sagesse, mais le Mahayana s’entête sur la foi ainsi que la compassion.

En bref, l’enseignement Mahayana est beaucoup plus acquitté, plus social et moins sélectif que le l’enseignement Theravada. Entre ces deux (2) écoles bouddhistes, la perspective intérieure change mais la vie monastique est presque la même.

3.      La discipline Vajrayana

 La discipline Vajrayana

Cette forme de bouddhisme est d’origine Indienne correspondant en particulier au bouddhisme tibétain. Le bouddhisme Vajrayana allie quatre (4) écoles y compris la Gelugpa, réputée grâce au dalaï-lama qui en est issu. C’est l’enseignement le plus célèbre et le plus pratiqué en occident.

L’appellation « Vajrayana » rime avec le « Véhicule du diamant », ou le « Véhicule des formules » (mantrayana), ou encore le « bouddhisme tantrique » (tantrayana, illustré des tantras hindous, signifiant "ouvrages explicatifs").

La discipline Vajrayana se fonde sur le même précepte philosophique que le Mahayana, ou bien la notion dévouée de la renaissance en tant que Bodhisattva pour aider l'humanité. Mais en dépit de cela, le « Véhicule de Diamant » (ou Adamantin), se diffère de la majeure partie du « Grand Véhicule » sur le plan de la pratique et le démarche jusqu'à l'Eveil. Le diamant symbolise la force qui anéantie les aberrations.

Le Vajrayana recommande la connaissance du « Petit Véhicule » ainsi que du « Grand Véhicule ». Cette école est considéré comme le véhicule le plus rapide pour parvenir à l’éveil que le Mahayana ou le Hinayana. Dans cet enseignement, gourou, le maître spirituel occupe un rôle important car il s’agit de concéder un enseignement énigmatique.

Le bouddhisme Vajrayana est une version temporisatrice du bouddhisme, qui a mis en place les mantras (un système de méditations formelles) aux vertus presque hallucinants. Ses fidèles croient en la pudeur spéculative de toute expérience, simplement gêné par le voile de l'illusion.

Le Vajrayana a extrêmement évolué au contact de la religion indigène du Tibet et de l'Hindouisme. Aussi appelé Tantrisme, cette forme est en vérité un éclectisme de nombreuses religions, en particulier le Bouddhisme Mahayana et l'Hindouisme. Il s'agit là de l’enseignement dont proviennent le Lamaïsme, une diversité fortement démocratisée en Occident par le Dalaï-Lama, le protagoniste spirituel tibétain.

La relation entre ces différentes écoles bouddhistes

Même si des conflits ont persisté entre les chefs spirituels sur le plan politique, aucun courant du Bouddhisme ne peut conformément s’affirmer supérieure à un autre. La variété existe dans la communauté de chaque discipline.

Si cet abord pourrait être un abattement dans les religions comme le Christianisme, on peut scruter que cette hétérogénéité des enseignements fasse aujourd'hui la force du Bouddhisme. En outre, sa popularité dans le monde prend de l’ampleur : même si l'enseignement de Bouddha a été certainement modifié depuis son origine, il transcende l'aspect culturel.

Tout ce qui s’aperçoit à travers les diverses formes qu'il a adopté garde à chaque fois l'Eveil pour objectif ultime (la quête du nirvana).

Les trois (3) grands livres sacrés du bouddhisme

Il existe trois (3) textes sacrés bouddhistes qui se composent de trois (3) recueils appelés « Tripitaka » qui se traduit par "Triple Corbeille". Ces trois (3) textes sont :

  • Vinaya
  • Sutra
  • Abhidarma

1.      Le Vinaya (sanskrit)

 Le Vinaya (sanskrit)

Aussi appelé Vinapitaka en pâli, le Vinaya signifie « corbeille de la discipline ». Ces textes concernent la communauté bouddhiste ou Sangha et décrivent les règles que les moines bouddhistes doivent suivre.

2.      Le Sutra du Hinayana

 Sutta_Pitaka

Les Sutra du Hinayana sont aussi appelé Suttapitaka (sutta en pâli) se traduisant par « corbeille des sermons » et qui sont les sermons du Bouddha. Ces textes sont transmis par cœur par Ananda, le plus proche des six (6) fidèles du Bouddha sept (7) ans après la mort du Bouddha lors du premier Concile de Rajagriha.

Les Sutra du Hinayana sont regroupés en cinq (5) recueils dont le nom se termine par Nikaya en pâli et Agama en sanskrit:

  • Dighanikaya ou Dighagama
  • Majjimanikaya ou Majjimagama
  • Samyuttanikaya ou Samyuttagama
  • Anguttaranikaya ou Anguttaragama
  • Khuddakanikaya ou Khuddakagama

3.      L'Abhidharma

 L'Abhidharma

Abhidharma ou Abhidammapitaka se traduit par « Doctrine particulière » élaboré entre 300 avant Jésus Christ et 450 après. C’est un ensemble de disciplines et d'analyses des sermons du bouddha qui comprend sept (7) livres :

  • livre des éléments de l'existence
  • livre des classifications
  • livre des controverses
  • livre de la personne
  • livre de l'Origine des choses
  • livre des Couples
  • livre des Causes

Les textes du bouddhisme Mahayana ont, par la suite pris une grande importance, surtout certains sutra tel que le Sutra du Lotus. Le « Bardo Thödol » ou le « Livre des Morts tibétain » est un texte plus tardif qui concerne le bouddhisme tibétain.

 Tee shirt yoga ganesha tribal

Le tee-shirt se distingue des autres vêtements sur différents points. Fait de coton bio, il est très doux et agréable à porter. En outre, porter ce tee-shirt indique la sagesse, l'intelligence, la prudence et la connaissance. Il vous permet aussi d’être bien dans votre peau. Bref, pour marquer votre appartenance à ceux qui vous entourent, vous pouvez porter ce tee-shirt yoga ganesha tribal  au quotidien. Il est non seulement design et raffiné, mais vous procure en plus de nombreux bienfaits à savoir :

  • il vous évite les allergies
  • il vous évite les maladies dermatologiques dues aux tissus de vos vêtements
  • vous respectez l’environnement grâce à ce tissu écologique
  • il s’adapte aux changements climatiques
  • il est doux et soyeux pour un confort optimal

 

Tojo Rajaonasolosoa
Tojo Rajaonasolosoa


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Le tai-chi : définition, origine et bienfaits
Le tai-chi : définition, origine et bienfaits

avril 20, 2022 6

L’ayurvéda : origine, principe et bienfaits
L’ayurvéda : origine, principe et bienfaits

avril 20, 2022 6

Chakra racine : origines, signification et équilibre
Chakra racine : origines, signification et équilibre

avril 20, 2022 6

ABONNE TOI ET REÇOIS UN EBOOK CHAKRA GRATUIT